Je suis né passionné, mais je ne suis pas né vigneron.

J'ai grandi dans les vignes et veux vieillir dans les caves...

Depuis quelques années, j'ai croisé des femmes vigneronnes et j'ai compris pourquoi la vigne était un nom féminin.

Le breuvage sorti de cette culture est d'une douceur et sensualité sans égale et pourtant, c'est souvent l'homme qui en parle.

Aujourd'hui, il faut que ça change. Une fois par an, au printemps, dans notre petit village du Pic Saint Loup, dans le sud de la France, la femme vigneronne sera mise à l'honneur.

                Ce jour-là, vous rencontrerez ....................

Les Héritières de Bacchus